Accords de Cordes

Luth et clavecin concertants
Musique française du 17ème siècle

 

Armelle ROUX: clavecin
Manuel de GRANGE : luth baroque
OEuvres de Ennemond et Denis Gaultier, Charles Mouton, Jacques Gallot,
Louis Couperin, Henry du Mont, Luigi Rossi, Jacques Champion de Chambonnières

Le clavecin et le luth sont les instruments nobles du XVIIe siècle français et les hérauts de sa profondeur et de sa grâce un peu crue, sans afféteries. La littérature musicale pour l’un et l’autre abonde dans le prisme de pensée d’un siècle érudit, passionné par la perspective et l’ordonnance, friand de traités autant que de sciences.

 

Les deux instruments sont autant sollicités des compositeurs, qui les dotent d’un riche répertoire de soliste, que convoqués également pour tenir la basse continue, c’est à dire la science de l’accompagnement des chanteurs et des autres instruments dans la musique de chambre ou la musique religieuse. Si le luth reste quant à lui la métaphore de la poésie, par sa douceur et la transparence de ses timbres, le clavecin figure celui de la pensée, par sa prédisposition au contrepoint et à l’architecture des formes musicales. Les deux instruments jouent ensemble souvent, partageant surtout la basse continue et la colorant de leurs subtilités particulières, mais ne jouent pas ensemble, c’est à dire dans l’idée de s’accompagner l’un l’autre. C’est ainsi ce que ce programme nous propose, dans une succession de Suites écrites par de très grands maîtres du XVIIe siècle, où les instruments se répondent, se faisant écho l’un l’autre, La profondeur, la grâce et l’équilibre semblent souffler leurs vertus sur ces pièces graves ou allègres. La danse n’est jamais loin et s’élance en tourbillonnant et en glissant noblement dans ces Allemandes, Courantes, Sarabandes et autres Bourrées. Qui connaît encore aujourd’hui le grand luthiste parisien Jacques Gallot (1625-1695) et ses portraits musicaux de Turenne ou de la Montespan, ou encore de l’organiste Henry du Mont, mort à Paris en 1684 et maître de musique de la Reine Marie Thérèse d’Autriche ? Ils furent cependant si célèbres en leur temps…

 

A la fin de ce programme, on pourra entendre les deux musiciens jouer ensemble une pièce du luthiste Vieux Gaultier, (dit encore Gaultier de Lyon et luthiste à la cour de Marie de Médicis,) pièce baptisée « les canaris », composée pour deux luths. L’ordonnance de ce programme de concert veut restituer un peu du parfum des pièces de ces grands maîtres, luthistes et clavecinistes, qui firent frémir les coeurs de nos ancêtres qui les écoutaient et les aimaient.

 

Hélène Schmitt

Espace Pro'

Dossier de Presse / Fiche Technique

Luth et clavecin concertants.pdf
Document Adobe Acrobat 482.2 KB

Contact


Agenda

Retrouvez toutes les actualités d'Armelle Roux


 

Musique à la Cave

Samedi 8 décembre

16h00 - Pontoise